Poker Tête à Tête
Heads Up Club

Heads-Up Poker

Quand il s'agit de multi-table et de tournois sit and go, les meilleurs joueurs ont passé de nombreuses heures à développer leur jeu en lisant des livres, blogs, forums, et en regardant le poker à la télévision.

Heureusement pour vous, la plupart de vos adversaires ont passé très peu de temps à peaufiner leur jeu de heads-up. C'est parfait pour vous, car le simple fait que vous consultiez ce site sur la stratégie heads-up prouve votre volonté d'améliorer la situation dans ce format ultra important. Utilisez le titan poker bonus code par example pour rejoindre Titan Poker et y trouver de nombreux joueurs qui ne maîtrisent pas le format heads-up.

Pourquoi le heads-up est-il si important?

Premièrement, il y a plus d'argent à faire entre la deuxième et la première place qu'à tout autre point d'un tournoi. Dans les tournoi à plusieurs tables, la différence peut être énorme.

Dans les tournois aux plus grands fields, la première place paie près de deux fois plus que la deuxième place. Il se peut que vous deviez battre des centaines voire des milliers de joueurs pour atteindre la deuxième place. Cependant, vous pouvez généralement doubler vos gains en eliminant simplement un joueur supplémentaire.

Dans un tournoi sit and go à dix joueurs à 10€, la première place paie habituellement 50€ tandis que la seconde ne paie que 30€. Bien que beaucoup de joueurs voient gagner la deuxième place comme avoit triplé leur argent, ceux qui veulent devenir des joueurs de haut niveau devrait plutôt voir ça comme une perte de 20€.

Souvent, des joueurs autrement expérimentés et hautement qualifiés declarent que le heads-up c'est surtout de la chance, le joueur avec les bonnes cartes gagnant le match. Ce n'est pas vrai. Ce type de commentaires est en general une excuse des joueurs sans la connaissance nécessaire pour toujours gagner ces matchs de heads-up.

Tournois de poker

Le heads-up offre une action constante et il faut de la créativité pour y gagner systematiquement. Commençons par quelques règles générales de base que les joueurs doivent utiliser au démarrage d'un heads-up.

Tout d'abord, il n'y a pas d'autres joueurs dont nous espérons l'élimination, ce qui signifie que votre jeu a besoin de s'ouvrir de façon considérable. La situation n'existe plus où vous vous couchez en première position en espérant que les autres joueurs vont se battre et que quelqu'un va se faire sortir. A ce stade, il n'y a que vous et l'autre joueur.

Donc, un changement de vitesse est toujours nécessaire lorsque le jeu en heads-up commence. Un changement majeur que la plupart des joueurs ont besoin de faire est de réaliser que le heads-up, plus que toute autre forme de poker n'est pas vraiment à propos des cartes vous recevez. Pour en revenir à certaines personnes qui prétendent que le heads-up c'est avant tout de la chance dépendant des cartes obtenues, les vrais joueurs de heads-up savent que le poker heads-up a très peu à avoi avec les cartes réelles, mais beaucoup plus avec un jeu de stratégie et de coups créatifs.

Jouez-vous différemment lorsque vous avez une paire d'as ou lorsque vous avez 9, 4? La plupart des joueurs jouent ces mains de manière différente et en heads-up (en particulier en début de partie), vous ne devriez pas. Votre adversaire ne sait pas ce que vous avez, et la plupart des mains ne voient pas la rivière de toute façon, alors pourquoi est-ce si important les cartes que vous avez? Arrêter de penser à la qualité de votre main réelle et apprenez à vous convaincre que 9, 4 est aussi bon que deux as. C'est différent ultérieurement quand il y a plus de jetons en jeu et que vous ne voulez évidemment pas risquer une partie importante de votre stack avec 9, 4, mais dans les stades initiaux et intermédiaires, il est important de d'établir votre domination et d'instiller la peur chez vos adversaires.

Technique Heads-up

Une autre règle générale, c'est que tout au long de votre match vous devez absolument faire quelques actions non conventionnelles pour mettre votre adversaire dans l'obscurité.

Si vous relancez toujours avec un as ou flat call avec 2 RAGs, vous donnez trop d'informations à vos adversaires qui peuvent l'utiliser contre vous plus tard. Forcez vos adversaires à rèflèchir. Dans les discussions sur le heads-up, vous entendez souvent les gens dire que vous devez jouer le style opposé de votre adversaire. C'est exact, mais seulement après que vous aillez tenté d'être l'agresseur.

Si votre adversaire ne vous permet tout simplement pas d'être l'agresseur et est en constante relance quelle que soit la situation, il est sage de faire marche arrière et de le laisser voler les petits pots. En retour, vous devez tighten, ou au moins donner à votre adversaire l'impression que vous êtes tight. Puis, quand vous irez après un pot il sera plus susceptible cette fois de penser que vous avez une bonne main.

Alors que les blinds sont de petite taille, ne vous inquiétez pas trop de perdre un tas de petits pots. Mais vous devez jouer les premières étapes du heads-up correctement. Souvent, l'agresseur fera preuve de trop de confiance, pensant qu'il peut vous faire coucher à volonté et faisant des overbets de ses mains. Quand vous touchez une grosse main, laissez le s'enforcer en lui donnant la possibilité de faire de gros bluffs. Il est très courrant de voir un joueur voler dix pots de suite pour 20 jetons chacun, et ensuite de perdre 400 jetons sur une seule main et de vous redonner le chip lead. Donc, essayez d'être l'agresseur avec beaucoup de petites mises, mais si ça ne marche pas, faîtes marche arrière et laissez votre adversaire créer sa propre déroute.

Une autre partie importante du heads-up est de toujours se rappeler de ne pas faire d'overbet lorsque vous avez une main faible ou pas faîte. Beaucoup de joueurs perdent d'énormes portions de leur stack simplement parce qu'ils ne pensent pas assez à faire des paris de taille appropriée sur leurs bluffs.

De l'autre côté de la médaille, quand vous avez une grosse main, vous pouvez faire quelques paris surdimensionnés. Il n'est en effet pas rare de voir des joueurs suivre de gros paris quand ils ont des mains faibles. Il n'est pas fréquent de faire une full house ou un set, alors quand vous les avez, il faut essayer de bien se faire payer avec ces mains très fortes. Souvent, votre adversaire n'aura rien de toute façon, et il se couchera même pour une petite mise.

Au lieu de cela, faîtes un overbet avec l'espoir qu'une des deux choses suivantes se passe. Si vous avez deuxième ou troisième set sur le flop, votre adversaire peut avoir la top paire. Si oui, il va généralement payer une grosse mise ou même venir par dessus pour une grosse relance. La deuxième chose que vous espérez c'est que votre adversaire vous mette sur un bluff, pensant que si votre main était si forte, vous auriez fait une plus petite mise pour essayer de vous faire payer avec cette main. Si c'est le cas, il viendra souvent par dessus pour essayer un resteal.